Revue de Presse Française

Post Reply
User avatar
Lynchland
Posts: 200
Joined: 29 May 2017, 20:49
Contact:

Revue de Presse Française

Post by Lynchland » 13 July 2017, 14:16

“Twin Peaks 3” : le fauteuil du major Briggs (Vincent Ostria / Les Inrockuptibles)
L’excès de normalité, chez Lynch, génère le malaise. Idem pour l’excès d’émotion, un moteur du succès du premier Twin Peaks, qui le fit comparer à un soap opera. Quand les trois gros policiers qui mènent l’enquête sur la tentative de meurtre dont a été victime Dougie Jones sont hilares, cela dépasse les bornes du raisonnable. Idem quand William Hastings, suspect du meurtre de Buckhorn, narre son incompréhensible histoire d’au-delà et de Zone (la Loge noire ?), il pleurniche hystériquement.

Image

Le point de vue global est un peu celui d’un autiste pour qui le monde serait non seulement inintelligible mais aussi surexpressif. D’ailleurs, cet autiste virtuel est peut-être figuré par Dougie Jones, qui évolue au ralenti et s’exprime en répétant ce qu’on lui dit. De toute évidence, cette immersion dans la “normalité too much” est une des facettes fascinantes et essentielles de cette troisième saison.
Call for help !

Roland K. / Lynchland

User avatar
Lynchland
Posts: 200
Joined: 29 May 2017, 20:49
Contact:

Re: Revue de Presse Française

Post by Lynchland » 14 July 2017, 15:16

Retour à l'anormal (Benjamin Malka / Ecran Large)
Nous voici ainsi à mi-parcours de l’aventure, et il parait plutôt clair que toutes ces intrigues sont liées non seulement au Major Briggs et aux deux Cooper. Mais, elles sont avant tout liées à la ville de Twin Peaks, le véritable cœur de la série, qui devrait à priori être replacée au centre de l’histoire dans les épisodes à venir. Car oui, toujours selon l’Histoire Secrête de Twin Peaks, nous savons que tous les événements paranormaux survenus depuis plus de 25 ans sont liés aux forces mystérieuses présentes dans la forêt.

Image

Le scénario est si riche et complexe qu’il nous est cependant difficile d’anticiper avec justesse ce qui suivra. Mais la confrontation entre les deux Cooper, notamment, nous fait d'ores-et-déjà saliver comme jamais. Le rythme étonnant de l’ensemble est par conséquent prenant et fort habile, avec une alternance d’épisodes totalement barrés et d’autres plus classiques.
Call for help !

Roland K. / Lynchland

Post Reply