Revue de Presse Française

Post Reply
User avatar
Lynchland
Posts: 200
Joined: 29 May 2017, 20:49
Contact:

Revue de Presse Française

Post by Lynchland » 05 June 2017, 13:41

“Twin Peaks : The Return” : David Lynch nous égare pour mieux nous retrouver, Pierre Langlais, Télérama
« Est-ce le futur, ou le passé ? » La question, posée à l’agent Dale Cooper dans la Loge Noire, résume les espoirs et les craintes de ceux qui attendaient fiévreusement le retour de Twin Peaks. Le chef-d’œuvre de David Lynch et Mark Frost allait-il revenir fidèle à lui-même, ou anticiper à nouveau la télévision de demain ? A en croire ses deux premiers épisodes, diffusés sur Showtime dimanche 21 mai [...], un peu des deux. Seule une chose est déjà sûre : ces deux heures tour à tour perturbantes, étranges, folles, confuses, imparfaites, émouvantes et frustrantes, promettent que la suite de ce retour sera sans compromis et – voyons le verre à moitié plein – captivante.”
Image
Call for help !

Roland K. / Lynchland

User avatar
Lynchland
Posts: 200
Joined: 29 May 2017, 20:49
Contact:

Re: Revue de Presse Française

Post by Lynchland » 05 June 2017, 13:44

“Twin Peaks - Le Glaçant Retour aux Sources de David Lynch”, Jérémy Piette / Libération
Angoissants sosies, visages familiers : «Twin Peaks» ressuscite sa clique et réconcilie le cinéaste avec la réalisation.
Image
Call for help !

Roland K. / Lynchland

User avatar
Lynchland
Posts: 200
Joined: 29 May 2017, 20:49
Contact:

Re: Revue de Presse Française

Post by Lynchland » 11 June 2017, 11:54

«Twin Peaks», l’aura intacte, Olivier Lamm / Libération
A bien des égards, les défis de ce Twin Peaks nouveau sont donc complètement différents de ceux relevés par son ancêtre. Ils sont aussi inédits. L’un d’eux verra le cinéaste lutter entre désir de radicalité et adresse au plus grand nombre - deux impératifs contradictoires mais indispensables à l’avènement de toute grande série. Il n’est tout de même pas interdit d’espérer que Twin Peaks double la mise et donne le «la» pour la création à la télévision américaine des trois décennies à venir.
Call for help !

Roland K. / Lynchland

User avatar
Lynchland
Posts: 200
Joined: 29 May 2017, 20:49
Contact:

Re: Revue de Presse Française

Post by Lynchland » 11 June 2017, 15:28

Retour à Twin Peaks, FG, SoFilm
Voilà 25 ans que le bon Dale Cooper était resté enfermé dans ce piège de rideaux rouges et de sols géométriques où Laura Palmer lui parle à l’envers. Impossible de ne pas penser avec nostalgie à cet autre univers où la bienveillance nous charmait malgré l’horreur qui rodait. Impossible de ne pas penser avec nostalgie tout simplement aux années 90, de ne pas se dire que les choses se sont pas mal pourries depuis. David Lynch n’avait jamais pu surmonter l’abandon de cet univers, et c’était le bon moment pour y revenir. Peut-être que si Dale Cooper parvient à se libérer, il pourra tout comme son créateur faire revenir un peu de bienveillance dans le monde. Un monde où les séries ressemblent de plus en plus au cinéma.
Image
Call for help !

Roland K. / Lynchland

User avatar
Lynchland
Posts: 200
Joined: 29 May 2017, 20:49
Contact:

Re: Revue de Presse Française

Post by Lynchland » 12 June 2017, 17:40

Twin Peaks n’est pas Twin Peaks, Jean-Philippe Cazier / Diacritik
Le retour de Twin Peaks ne reproduit pas Twin Peaks, il le répète en y incluant la distance qui nous en sépare.

Ce qui surgit dans ce retour, c’est la différence, le temps, la mort, les changements de chacun et des choses, les visages détruits par le vieillissement, les lieux évanouis depuis lors, le récit achevé qui ne peut que laisser la place à autre chose. Et nous aussi, nous avons vieilli, nous avons changé. Nous aussi nous sommes morts. Le parti pris de David Lynch est de reprendre – comme on parle d’une reprise en couture – Twin Peaks à partir de ce qu’il n’est plus, de ce qu’il ne peut plus être. Twin Peaks a eu lieu, il ne peut être à nouveau sous la forme d’une suite cohérente, fidèle à l’original, à un modèle qui devrait être reproduit. Au contraire, Lynch filme avec le gouffre qui nous sépare du modèle, à l’intérieur de la distance qui nous empêche de le rejoindre et qui, loin de le laisser intact, l’entraine avec elle dans une variation qui fait chuter le modèle de son socle. David Lynch greffe sur « l’original » des fragments, des bouts d’autre chose – il crée un monstre nouveau, un simulacre étrange et inquiétant par lequel Twin Peaks n’est plus ce qu’il était, devenant sa propre défiguration, son propre sourire de créature non identifiée.
Un Essai de Jean-Philippe Cazier publié par Diacritik, parfois un peu obscur mais dont on ne peut que louer la volonté de "penser la série", à un moment où les écrits critiques consacrés à la 3e saison sont relativement rares pour l'instant, dans la presse française comme internationale, plutôt cantonnée aux tristes et plats recaps.

Image
Call for help !

Roland K. / Lynchland

User avatar
Lynchland
Posts: 200
Joined: 29 May 2017, 20:49
Contact:

Re: Revue de Presse Française

Post by Lynchland » 15 June 2017, 15:33

Twin Peaks - Lynch Revient Parmi les Siens (Pierre Serisier / Le Monde)
Le quart de siècle écoulé s’inscrit donc en arrière-plan de cette saison (et pas seulement dans le vieillissement des personnages) et inspire une forme de tristesse, voire de détresse que n’effacent ni la violence toujours présente, ni l’horreur fascinante, ni la drôlerie capable de surgir là où on ne l’attend jamais comme un pantin de sa boîte. Cette aptitude de Lynch à nous épouvanter et nous faire rire en même temps n’a pas pris la moindre ride et elle est toujours délicieuse. Cette fracture interne qui fait pendant à la dualité entre réel et imaginaire se retrouve en outre dans le mélange de bêtise et de cynisme qui traversent certaines scènes, notamment celles impliquant Lucy.

Twin Peaks a cette vertu de rester, un quart de siècle plus tard, ce qu’il fut : un refus de la normalité et une quête expérimentale qui englobe toute l’oeuvre de Lynch. Il y eut une première saison sublime et incomparable et une deuxième saison sur laquelle bien des critiques ont été faites à juste titre. L’ensemble des 30 premiers épisodes constituait, malgré tout, un bouleversement inoubliable. Cette saison 3 peine (après quatre épisodes) à montrer qu’elle est autre chose qu’une résurrection, qu’elle a tenu compte du temps qui passe, qu’elle n’est pas seulement la répétition du même geste.
Image
Call for help !

Roland K. / Lynchland

Post Reply